Le Mur Mulhouse en 2019


Janvier 2019 #56

Artiste invité: Wose

Ambivalente et sensible, structurée, architecturale et contemporaine, l’œuvre de Simon Morda-Cotel s’articule autour de questions de perception et d’espace. Également connu sous le nom de WOSE, c’est le graffiti qui l’amène naturellement vers la peinture.

Après un master à la Haute École des Arts du Rhin obtenu en 2016, il voyage et expose ses œuvres à Shanghai, Berlin ou encore Barcelone. Son travail est avant tout visuel, mais il oscille entre différents médiums en s’adaptant toujours au lieu et à ses spécificités.

Fasciné par l’art minimal, les architectures modernes et l’esthétique des Avants-gardes, on aperçoit dans sa recherche des questions qui traitent d’un geste pictural.

En allant fouiller dans les profondeurs de l’histoire de l’art, son univers fait de plans et de perspectives invite le regard à se perdre dans les détails, les textures et les transparences.

Journal L’Alsace du 29/01/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Février 2019 #57

Artiste invitée: Iva Šintić

Iva Šintić est née à Zagreb, en Croatie, en 1990. Elle étudia à l’Académie des beaux-arts de l’Université de Zagreb & à l’Université d’Ulster en Irlande du Nord. En 2014, elle obtient un Master en sculpture de l’Université de Zagreb .Elle est plasticienne, illustratrice publiée, auteur de séries de micro-édition. Vit et travaille à Mulhouse depuis 3 années..

À travers son travail, Iva observe, examine et réfléchit sur l’existence de l’espace physique et mental et de leurs interférences.

Quelque part, là-bas, dans le coin de la salle, le spectacle prend place. Quelques personnages, inexistants, se défont leurs lacets les uns aux autres. Ces apparitions soudaines sont des projections d’événements fictifs, projeter sur des objets eux même de nature fictive. Comme les personnages d’un roman, ils n’existent que par leurs descriptions évoluant dans un univers qui n’existe que par sa description.

Journal L’Alsace du 08/03/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Mars 2019 #58

Artiste invité: Yvan Britschgy

« Du désordre à la sérénité.

Artiste autodidacte, j’entame ma onzième année de création, ayant gagné des prix dans des concours, j’ai été motivé à développer ma créativité

En proie depuis longtemps à une recherche de compréhension du monde qui nous entoure, je recherche dans la création à trouver un équilibre…Chacune de mes œuvres parle d’elle-même et dans chacune se trouve un message ou un objet qui nous rappellera toujours quelque chose de notre vie. A vous d’y trouver le vôtre.

J’humanise le désordre ambiant et je regarde sans limite tout ce qui est possible… »

Liens vers les sites de l’artiste:


Avril 2019 #59

Artiste invité: Stom500

« Le dessin, c’est pour moi avant tout une vocation. J’ai commencé à dessiner quand j’étais gosse et ce plaisir de tenir un crayon ou aujourd’hui la spray ne m’a jamais quitté. Je suis né en Alsace, dans un village voisin de la Suisse et c’est peut être pour ça qu’on me décrit parfois comme un « couteau suisse ». Je suis graphiste, illustrateur, artiste graffiti, je n’ai pas particulièrement de supports de prédilection mais juste la passion de pousser ma technique et mes outils le plus loin possible. Je suis un accro des détails. Mon trait s’inspire simplement de mon quotidien et de ce qui peut croiser mon chemin … un week-end à la campagne …un bon album de musique sont des sources d’inspiration évidentes. Mais je me nourris aussi des rencontres que je fais à chaque Event. Je suis un homme de partage, c’est comme ça 😉 ! Je croise des personnes tout aussi passionnées que moi et passionnantes qui alimentent mes réflexions, font évoluer la manière de voir mon métier et le graffiti aujourd’hui. Compléter mon travail par des moments de vie, c’est comme ça que je fonctionne ! »

Journal L’Alsace du 23/05/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Mai 2019 #60

Artiste invité: Golden Green

Golden Green est internationalement reconnu pour son esthétique unique dans la réalisation de graffitis. L’artiste transforme les éléments stylistiques typiques en un langage qui lui est propre: un univers rétro futuriste regorgeant de personnages surréalistes, des astucieuses constructions de lettres et de formes scintillantes aux couleurs pastel éclatantes. Outre sa passion pour l’art mural, il travaille également dans les domaines de l’impression, de la peinture et du papier découpé. Ses œuvres, au-delà des graffitis, révèlent ainsi un côté plus subtil et plus réfléchi et complètent le tableau d’un artiste polyvalent.

Moritz G. Green a été constructeur de scène pour le célèbre théâtre allemand « Deutsches Schauspielhaus », vendeur au fameux marché aux poissons de Hambourg, facteur, livreur de pizzas, chanteur, figurant, vendeur de chaussures, magasinier, ouvrier portuaire, agent de centre d’appels et nettoyeur, avant et pendant qu’il étudie le design graphique de 2004 à 2008. Moritz G. Green (1979) vit et travaille comme artiste à Hambourg, en Allemagne. Il est membre du groupe d’artistes européen Ultraboyz.

Journal L’Alsace du 01/01/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Juin 2019 #61

Artiste invité: Nicola Alessandrini

En utilisant seulement un crayon et du papier, Nicola Alessandrini crée des images saisissantes et surréalistes qui explorent le subconscient. L’artiste née en Italie crée des scènes dans lesquelles des personnages intimes se défont, produisant des croissances étranges et dépouillées de leurs défenses habituelles. Le genre et la sexualité jouent aussi souvent un rôle dans les œuvres d’Alessandrini, ainsi que des totems de l’enfance.

«Nous sommes des entités multiformes et complexes dans lesquelles l’instinct, la raison, la culpabilité et les limites génétiques atavistes sont mélangés de manière confuse; nous sommes aussi des êtres incomplets et fallacieux, dans une phase d’évolution inachevée et gâtée »

Journal L’Alsace du 29/06/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Juillet 2019 #62

Artiste invité: Vincent Bargis M7

Vincent Bargis M7 propose des œuvres entre art optique et art cinétique, ses créations invitent l’œil de celui qui les découvre à une expérience visuelle marquante.
Toujours en recherche d’évolution dans sa technique et grâce à son entourage peuplé d’artistes de tous bords, il réussit à unir art plastique, art graphique et art de rue. Au-delà des fresques qu’il peint en répondant à des commandes spontanées et dans les événements d’arts urbains, Vincent Bargis M7 est sensible au respect de l’environnement et s’intéresse au phénomène d’accumulation provoqué par l’obsolescence programmée des objets.

Son processus créatif actuel est l’UPCYCLING des tickets de métro parisiens avec lesquels il crée des collages complexes.

Journal L’Alsace du 27/07/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Août 2019 #63

Artiste invité: Klaas Van Der Linden

Klaas van der Linden a habituellement pour point de départ des études et sketches colorés, qu’il réalise sur toile avant de les transformer en grandes fresques murales.
Son œuvre s’inspire de sa collection de crânes et squelettes humains qu’il transpose sur les toiles et sur les fresques murales qu’il réalise.
Dans ses derniers travaux de street art, il utilise exclusivement des bombes de peinture noire. Les scènes de squelettes qu’il créé symbolisent et reflètent l’essence même de la vie.
Klaas a déjà participé à plusieurs expositions dans différents pays, dont des expositions en solo en Allemagne et à Copenhague.
Au fil de ses voyages dans son propre pays et à l’étranger, il a réalisé de nombreuses fresques sur des murs et dans des espaces publics, notamment sur l’île de Ténériffe et au Baudelopark et à Gand en Belgique, l’une de ses plus grandes peintures murales à ce jour.

Journal L’Alsace du 30/08/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Septembre 2019 #64

Artiste invité: Depose

Né en 1977 à Sète, Depose est un graffiti artiste et street artiste doublé d’un DJ/musicien. Depuis plus de 20 ans, cet amoureux inconditionnel de la lettre et de la culture hip hop manie la bombe et la peinture autant en vandale que dans un cadre officiel.
L’aventure artistique de Depose débute en 1992 par sa rencontre avec EONE du crew TMDR qui le prend sous son aile et avec lequel il fera ses premier pas réel dans le monde du graff. Membre des crew 666, tk, wq, ed et dernièrement dmjc, il affectionne l’état d’esprit du groupe soudé qui se retrouve autour de valeurs fondamentales du graffiti.

Depuis ses débuts, Depose peint sur les murs, sous forme de tags, de fresques ou sur toiles. De 2007 à 2012, son style prend le visage de la bande dessinée noir et blanc, de lettre intégrée et d’un monde imaginaire et figuratif.

Sa peinture a, par la suite, évolué vers un style plus coloré, un travail graphique où les bulles dégoulinent et les animaux marins cohabitent avec les plantes imaginaires et les symboliques universelles, telles que la tête de mort ou le cœur : une envie d’ouverture artistique afin de parler à un plus large public tout en gardant un des codes du graffiti (la bulle, la coulure, la casquette…)

Quel que soit le support, les œuvres « bubbles », dans leur simplicité et légèreté, laissent un choix d’interprétation à ceux qui les regardent même si l’artiste y a exprimé sa vision du monde, douce, poétique et résolument optimiste.

En parallèle, Depose revient, en 2016, à ses premiers amours : le tag, la lettre, le dessin et la culture hip hop. Il développe en effet tout un bestiaire et créatures hybrides, un monde imaginaire mêlant univers marin, environnement naturel (herbe, plantes, arbres…), matière (briques, bois, fer…) et symboles iconiques de l’univers du graffiti et du hip hop (casquettes, bombes, murs…).

Aujourd’hui, Depose a également à cœur de poursuivre sa peinture sur des murs non autorisés, l’une des démarches originelles du graffiti. Ce qui lui permet également d’avoir un échange, direct et brut, avec les gens. Un contact essentiel pour l’artiste.

Son travail s’affiche de manière récurrente dans les galeries, festival…. Dépose contribue à des projets de fresque ainsi qu’au cœur d’évènements graffiti et street art.

Journal L’Alsace du 27/09/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Octobre 2019 #65

Artiste invité: Cesáh

Paulo Albuquerque, Cesáh de son nom d’artiste, est un illustrateur né à Rio de Janeiro en 1988 et diplômé de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Lisbonne.

Son travail mêle différentes atmosphères avec des personnages surréalistes pour créer un conte fait de multiples histoires. Souvent, ces histoires contiennent de nombreux détails et informations issus du chaos ordinaire présent dans les villes. Toutefois, il cherche systématiquement à reproduire la nature en tant que symbole de pureté et de salut.

En général, son art est conceptuel et retranscrit une forme d’introspection et d’analyse des comportements humains et de leurs rapports sociaux.

Liens vers les sites de l’artiste:


Novembre 2019 #66

Artiste invité: Poter

Dès 1998, Poter s’initie au graffiti et commence alors ses premières esquisses de lettres. Après des études en Arts à Lyon, il forge sa technique et sa personnalité artistique qui mèneront ses créations à ce style reconnaissable: couleurs vives, géométrie, masses en mouvements et abstraction.

Jonglant d’une échelle à une autre, Poter s’exprime aussi bien sur des fresques d’envergure que sur de plus petits formats lors d’expositions.

Son style pop acidulé lui ouvre les portes de nombreuses collaborations; marques, agences créatives et festivals le sollicitent régulièrement pour des projets de design mural.

Journal L’Alsace du 04/12/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Décembre 2019 #67

Artiste invité: Joan

Célèbre pour son personnage de la Petite Lucie, l’auteur de bande dessinée est aussi devenu un incontournable de la vie culturelle de Mulhouse. Il a pris la généreuse habitude de laisser un souvenir crayonné dans les établissements qu’il fréquente !

Au-delà de ses publications dans le journal Spirou, Fluide Glacial, l’Echo des Savanes, Dernières Nouvelles d’Alsace… Il est à l’origine de la création de l’association éditoriale Stakhano. Il élabore et fabrique des sculptures monumentales. Il peint sur des murs ou n’importe quel support croisant sa route, sans oublier d’être militant et engagé à travers diverses actions dont des travaux participatifs où il s’illustre dans la création et l’animation.

Joan a reçu diplôme DNSEP à l’école des beaux arts de Mulhouse au siècle dernier…

Audiodescription du cartel en français

Audiodescription of the cartel in English

Journal L’Alsace du 29/12/2019

Liens vers les sites de l’artiste:


Crédit photo: Arnaud MARTIN

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :